Calvitie.Info > Comprendre la calvitie : définitions, causes et traitements

Comprendre la calvitie : définitions, causes et traitements

Définition : qu'est-ce que la calvitie ?

La calvitie est un phénomène caractérisé par la perte partielle ou totale des cheveux, principalement sur le cuir chevelu, mais pouvant également toucher d'autres parties du corps. Cette condition peut résulter de divers facteurs, tels que des prédispositions génétiques, des déséquilibres hormonaux, des maladies auto-immunes, des infections, des traumatismes ou des habitudes de coiffure.

Le terme "calvitie" provient du latin "calvities", qui signifie "état d'être chauve". Ce mot est lui-même dérivé de "calvus", qui signifie "chauve" en latin.

La calvitie est également appelée alopécie, un terme médical dérivé du grec "alopex" qui signifie "renard" - une référence à la chute annuelle des poils de cet animal. L'alopécie est un terme plus général et englobe diverses formes de perte de cheveux, tandis que la calvitie fait généralement référence à une perte de cheveux plus avancée et visible.

Quelles sont les causes de la calvitie et de la perte de cheveux ?

La calvitie peut être classée en plusieurs types, en fonction des causes et des manifestations cliniques. Parmi les formes les plus courantes, on trouve l'alopécie androgénétique, l'alopécie areata, l'alopécie cicatricielle, l'alopécie due à la traction et l'effluvium télogène. Chaque type a des caractéristiques spécifiques, des causes et des traitements associés.

La calvitie, en tant que phénomène biologique et médical, est étroitement liée à la physiologie des follicules pileux et au cycle de croissance des cheveux. Les follicules pileux passent par des phases de croissance (anagène), de transition (catagène) et de repos (télogène), et tout déséquilibre ou perturbation de ce cycle peut contribuer à la perte de cheveux.

En outre, la calvitie peut avoir des conséquences psychologiques et sociales importantes pour les personnes touchées, affectant leur estime de soi, leur confiance en elles et leur qualité de vie. Par conséquent, la recherche de traitements efficaces et de stratégies de prévention est un enjeu majeur en dermatologie et en médecine esthétique.

Les types de calvitie

Toutes les calvities ne se valent pas, et la perte de cheveux peut être causée par plusieurs facteurs différents. Il peut être parfois bien difficile de poser un diagnostic sur une perte de cheveux. Si le site Calvitie.info ne remplace pas le travail d'un dermatologue, les prochaines lignes vous permettront d'y voir plus clair et d'identifier les causes potentielles de votre calvitie.

L'alopécie androgénétique

L'alopécie androgénétique est le type de calvitie le plus courant, touchant principalement les hommes, mais aussi certaines femmes. Elle est souvent appelée "calvitie commune" ou "calvitie masculine/féminine".

Échelle de Norwood décrivant les différentes progressions possibles de l'alopécie androgénétique.

L'échelle de Norwood a été développée pour décrire les différentes progressions possibles de l'alopécie androgénétique chez l'homme. Le processus est moins localisé et plus diffus chez la femme.

Quelles sont les causes de l'alopécie androgénétique ?

Cette forme de calvitie est principalement due à des facteurs génétiques et hormonaux. La dihydrotestostérone (DHT), un dérivé de l'hormone mâle testostérone, joue un rôle clé dans la miniaturisation des follicules pileux, rendant les cheveux plus fins et plus courts au fil du temps.

Comment reconnaître l'alopécie androgénétique ?

Chez les hommes, l'alopécie androgénétique se manifeste généralement par un dégarnissement au niveau des tempes et du vertex (sommet de la tête), formant un "M" ou un "U". Chez les femmes, la perte de cheveux est généralement plus diffuse et se concentre sur le dessus de la tête.

Quels sont les traitements pour l'alopécie androgénétique ?

Les traitements les plus courants incluent les médicaments tels que le minoxidil (par exemple de la marque Rogaine ou des génériques) et le finastéride (labellisé Propecia ou ses génériques), qui peuvent ralentir la chute des cheveux et, dans certains cas, favoriser une repousse partielle. Les greffes de cheveux et les prothèses capillaires sont également des solutions pour les personnes souffrant d'alopécie androgénétique avancée.

Alopécie areata

L'alopécie areata est une forme de calvitie qui provoque la perte de cheveux par plaques, souvent rondes ou ovales.

Image d'illustration de l'alopécie areata.

Quelles sont les causes de l'alopécie areata ?

Cette affection est considérée comme une maladie auto-immune, dans laquelle le système immunitaire attaque par erreur les follicules pileux, entraînant la chute des cheveux. Les facteurs génétiques et environnementaux peuvent jouer un rôle dans le développement de l'alopécie areata.

Comment reconnaître l'alopécie areata ?

La perte de cheveux par plaques est le principal symptôme de l'alopécie areata. Les plaques peuvent apparaître n'importe où sur le cuir chevelu et, dans certains cas, sur d'autres parties du corps.

Quels sont les traitements pour l'alopécie areata ?

Les traitements pour l'alopécie areata incluent des corticostéroïdes topiques ou injectables, des immunosuppresseurs et des thérapies de stimulation de la repousse des cheveux, comme l'application de crèmes à base de minoxidil. La repousse spontanée des cheveux est également possible.

Alopécie cicatricielle

L'alopécie cicatricielle, également appelée alopécie cicatricielle, est un type de calvitie caractérisé par la destruction permanente des follicules pileux et leur remplacement par du tissu cicatriciel.

Quelles sont les causes de l'alopécie cicatricielle ?

Cette forme d'alopécie peut être causée par des infections, des inflammations, des traumatismes, des brûlures ou des troubles auto-immuns qui affectent le cuir chevelu.

Comment reconnaître l'alopécie cicatricielle ?

Les symptômes de l'alopécie cicatricielle incluent la perte de cheveux irréversible dans les zones touchées, laissant place à des zones de tissu cicatriciel lisse et brillant. La peau peut être rouge, enflammée ou présenter des croûtes et des pustules.

Quels sont les traitements pour l'alopécie cicatricielle ?

Le traitement de l'alopécie cicatricielle vise principalement à stopper la progression de la maladie sous-jacente et à prévenir d'autres pertes de cheveux. Les médicaments anti-inflammatoires et les antibiotiques peuvent être prescrits en fonction de la cause. Les greffes de cheveux et les prothèses capillaires sont des options pour restaurer l'apparence des cheveux dans les zones affectées.

Alopécie due à la traction

L'alopécie due à la traction est causée par la tension excessive et prolongée exercée sur les cheveux, souvent en raison de coiffures serrées ou de traitements capillaires agressifs.

Image d'illustration d'un début d'alopécie due à la traction.

Quelles sont les causes de l'alopécie due à la traction ?

Les coiffures telles que les tresses, les queues de cheval serrées, les extensions et les traitements chimiques peuvent causer une traction excessive sur les follicules pileux, conduisant à leur affaiblissement et à la chute des cheveux.

Comment reconnaître l'alopécie due à la traction ?

La perte de cheveux due à la traction se produit généralement autour de la racine des cheveux, en particulier sur les tempes et le front. Les cheveux peuvent également être cassants et fragiles dans les zones touchées.

Quels sont les traitements pour l'alopécie due à la traction ?

Le traitement de l'alopécie due à la traction implique d'abord de cesser d'exercer une traction sur les cheveux. Changer de coiffure, éviter les traitements chimiques agressifs et prendre soin de ses cheveux peuvent aider à stopper la progression de la perte de cheveux et favoriser la repousse. Dans certains cas, le minoxidil peut être recommandé pour stimuler la repousse des cheveux.

Alopécie par effluvium télogène

L'effluvium télogène est un type de calvitie temporaire causée par un déséquilibre dans le cycle de croissance des cheveux.

Quelles sont les causes de l'effluvium télogène ?

Cette forme d'alopécie peut être déclenchée par divers facteurs, tels que le stress, les carences nutritionnelles, les changements hormonaux (par exemple, après la grossesse), les maladies et les médicaments.

Comment reconnaître l'effluvium télogène ?

L'alopécie par effluvium télogène se manifeste par une perte de cheveux diffuse et soudaine sur l'ensemble du cuir chevelu. Les cheveux peuvent tomber en poignées lors du brossage ou du lavage.

Quels sont les traitements pour l'effluvium télogène ?

Le traitement de l'effluvium télogène vise à résoudre la cause sous-jacente de la perte de cheveux. Une fois la cause traitée, les cheveux repoussent généralement d'eux-mêmes en quelques mois. Un régime alimentaire équilibré, des suppléments de vitamines et de minéraux, ainsi que la gestion du stress peuvent aider à soutenir la repousse des cheveux. Dans certains cas, le minoxidil peut être utilisé pour stimuler la repousse des cheveux plus rapidement.

Conclusion sur la calvitie

En résumé, il existe plusieurs types de calvitie, chacun ayant des causes, des symptômes et des solutions spécifiques. Il est important de consulter un dermatologue ou un expert en santé capillaire pour déterminer le type de calvitie dont vous souffrez et le traitement le plus approprié. Adopter une approche proactive en prenant soin de ses cheveux et de son cuir chevelu, en maintenant une alimentation équilibrée et en gérant le stress peut aider à prévenir et à gérer la perte de cheveux.